A partir de lundi prochain, toutes les dénominations possible pourront finalement être enregistrées comme noms de domaine .swiss. De plus, les associations et fondations ne figurant pas au registre du commerce suisse pourront aussi faire une demande de domaine correspondante. Seuls les particuliers n’auront toujours pas cette possibilité.

La nouvelle extension de domaine .swiss a été lancée à l’automne dernier. Elle a pour vocation d’ancrer la marque Suisse dans le monde entier, encore plus fortement que l’extension .ch. Toutefois, jusqu’à présent, seuls les noms de marques brevetées et entreprises inscrites au registre du commerce, ainsi que les noms de communes et autres collectivités publiques, pouvaient faire l’objet d’une demande d’attribution du domaine .swiss.

Et les demandes ont été nombreuses: selon l’Office fédéral de la communication (OFCOM), 9738 requêtes de domaine .swiss ont été déposées au total, dont 7071 ont été acceptées par ses soins.

C’est désormais plus facile… mais juste un peu
A partir du 11 janvier 2016, (presque) tous les noms et dénominations peuvent faire l’objet d’une requête. Comme l’indique l’OFCOM, ceux-ci doivent toutefois avoir un «lien direct avec le requérant (produit, slogans, etc.)». Par ailleurs, davantage de requérants peuvent maintenant faire une demande. En effet, les personnes juridiques inscrites au registre du commerce suisse ne sont plus les seules à pouvoir déposer une candidature: les associations et fondations qui ne sont pas enregistrées peuvent aussi prétendre à l’acquisition d’un domaine .swiss. Quant aux particuliers, ils restent exclus du processus. Telle est la décision de l’OFCOM.

L’Office fédéral procède à l’examen de toutes les requêtes déposées et les publie sur son site Internet une fois par semaine et pour une durée de 20 jours. Si aucune candidature concurrente ou objection n’est formulée durant ce laps de temps, l’OFCOM attribuera le domaine au requérant.

hotel.swiss, auto.swiss – les exceptions demeurent
Les noms dits génériques, c’est-à-dire les dénominations qui, selon l’OFCOM, «se réfèrent à ou décrivent d’une manière générale une catégorie ou une classe de biens, de services, d’organisations, de choses ou de secteurs», font office d’exceptions. Il peut s’agir de noms comme hotel.swiss, auto.swiss ou watch.swiss. Ceux-ci pourront être attribués sous conditions exclusivement, dans le cadre d’un mandat de nommage. L’OFCOM a répertorié des questions et réponses sur le sujet.

Pas maintenant, mais alors quand?
Les candidatures pour les noms de domaine .swiss peuvent être déposées dès maintenant. Pour chaque domaine enregistré avec succès, Hostpoint propose en exclusivité l’hébergement gratuit ainsi que de nombreuses autres fonctions très intéressantes.

.swiss pour (presque) tous!

Thomas Brühwiler

Thomas Brühwiler occupe le poste de Head of Communication chez Hostpoint et est également responsable des activités dans le domaine des médias sociaux. Tom tout jeune déjà, il tapait sur un Commodore 64, recopiant des pages de code Basic à partir de manuels, et finissait souvent par constater ensuite qu’une erreur s’était glissée dans l’enchevêtrement de caractères et que le programme ne fonctionnait pas. Quoi qu’il en soit, il ne peut maintenant plus se passer d’un ordinateur.

0