Il s’agit au fond d’une question de procédure: tu as un ou plusieurs appareils sur lesquels tu veux pouvoir lire tes e-mails. Et ailleurs, dans un autre lieu, se trouve le serveur sur lequel arrivent les e-mails qui sont ensuite mis à ta disposition. Afin que les deux parties puissent communiquer, il est nécessaire d’avoir des règles. C’est à cela que sert le protocole de messagerie.

Qu’il s’agisse de POP3 ou IMAP, tous deux fonctionnent bien. Mais tous deux ne sont pas adaptés à ta manière d’utiliser ta messagerie. Il est donc recommandé de bien réfléchir à celui que tu choisis. Les deux sont éprouvés: POP3 existe déjà depuis les années 1990, et IMAP a lui aussi plus de dix ans.

POP3: ta case postale dans ton bureau de poste
Au moment de définir le protocole POP, ses inventeurs se sont inspirés de la manière traditionnelle et simple de distribuer le courrier: par le biais d’une case postale. Tu peux te le représenter ainsi: le serveur est le bureau de poste de ton choix, par exemple Berne Bümpliz. C’est là que le courrier qui t’est destiné est placé dans ta case postale. Lorsque tu as récupéré ton courrier, tu dois organiser le stockage de tes lettres. Tu es maintenant assis à ton bureau; tu jettes tout ce qui ne t’intéresse pas et ranges le reste dans un dossier afin d’y avoir toujours accès. Si la femme de ménage a vidé ta poubelle, le courrier que tu y avais jeté est aussi parti, pour toujours.
Ou, en langage informatique: ton programme de messagerie (ou le client de messagerie POP) sélectionne un serveur de messagerie POP. L’identifiant et le mot de passe font ici office de clé de case postale. S’ils sont correctement saisis, le client télécharge les nouveaux e-mails sur l’ordinateur local et supprime ensuite les messages du serveur pop, une fois le téléchargement terminé. La case postale est à nouveau vide et dispose de suffisamment d’espace pour les nouveaux messages. Les e-mails sont gérés sur ton ordinateur local. Tu les archives dans des dossiers sur ton disque dur, y réponds depuis ton ordinateur – et ainsi de suite. C’est ton programme de messagerie locale qui est responsable de toutes ces fonctions. Cette solution présente un inconvénient: si tu veux accéder à tes e-mails sur plusieurs ordinateurs, cela pose problème. En effet, une fois que tu as chargé tes e-mails sur ton ordinateur personnel, ils sont supprimés du serveur – impossible donc pour ton ordinateur de bureau d’y avoir accès. Avant d’ouvrir tes e-mails, tu dois donc réfléchir à l’ordinateur sur lequel tu veux les traiter et les archiver.

Tu ne lis tes e-mails que sur un seul ordinateur? Tu n’utilises pas non plus ton smartphone pour envoyer des e-mails? Alors tu corresponds au type POP. Un peu vieux jeu, mais tu aimes t’en tenir aux solutions qui ont fait leurs preuves et tu t’en sors très bien comme cela.

Quel protocole de messagerie utiliser? POP3 ou IMAP?
shadow

Si tu souhaites accéder partout et à tout moment à tes e-mails, choisis IMAP
IMAP est une extension logique de la messagerie POP. Elle est très moderne: tu n’as même plus besoin de te rendre à ta case postale, parce qu’elle fonctionne sur demande à distance. Le principe est le suivant: elle t’envoie une copie électronique de ta case postale une fois que tu as choisi la bonne clé (identifiant et mot de passe). La case postale IMAP électronique est immense: tous les messages y sont stockés tant que tu ne les as pas supprimés. Tu peux te faire envoyer une copie du même message sur ton téléphone portable, sur ton ordinateur de bureau et sur ton ordinateur portable. Si tu veux organiser ton courrier en différents dossiers (opérations telles que «Copier les messages dans le dossier», «Créer un nouveau dossier», etc.), cela se fait directement sur le serveur. L’avantage: tu vois exactement la même organisation sur ton téléphone portable ou sur tout autre appareil sélectionné pour consulter tes e-mails. Tu as également accès aux e-mails que tu as envoyés, où que tu sois. Si tu lis un e-mail sur ton ordinateur, il sera automatiquement marqué comme lu sur ton téléphone portable aussi. Le statut est donc identique sur tous tes appareils. Les e-mails ne sont plus sauvegardés sur le terminal; ils restent sur le serveur.

Aussi une question de sécurité
Que POP ou IMAP: Pour les deux variantes vous devez activer la transmission cryptée des données. Sans parler du fait qu’un bon fournisseur effectue régulièrement des sauvegardes de ses serveurs. Une manipulation que l’on oublie souvent de faire à la maison.

En conclusion: Si ton fournisseur te donne la possibilité d’utiliser IMAP (et effectue régulièrement des sauvegardes du serveur), tu bénéficies de toute évidence de la meilleure solution polyvalente.

Question cruciale: POP3 ou IMAP?

Thomas Brühwiler

Thomas Brühwiler occupe le poste de Head of Communication chez Hostpoint et est également responsable des activités dans le domaine des médias sociaux. Tom tout jeune déjà, il tapait sur un Commodore 64, recopiant des pages de code Basic à partir de manuels, et finissait souvent par constater ensuite qu’une erreur s’était glissée dans l’enchevêtrement de caractères et que le programme ne fonctionnait pas. Quoi qu’il en soit, il ne peut maintenant plus se passer d’un ordinateur.

0