(Cet article a été complété par des informations actuelles après publication.)

Tu fais toi aussi partie des 450 000 clients de Switch, où sont enregistrés 1,2 million de noms de domaines .ch au total ? Dans ce cas, tu dois agir maintenant afin que tes noms de domaines restent les tiens, également après 2015. Au 1er janvier 2015, l’entrée en vigueur de la nouvelle « Ordonnance sur les domaines Internet » (ODI) en Suisse apportera des modifications majeures concernant les noms de domaines.

Switch doit céder l’enregistrement et la gestion de domaines
Le système actuel date de l’« ère de la création » d’Internet (en Suisse). Depuis 1990, Switch endossait un double rôle, à savoir celui de gestionnaire de la base de données de noms de domaines et celui d’autorité d’enregistrement pour l’enregistrement et la gestion de noms de domaines .ch. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi, l’entreprise cessera cette double activité. L’ « Ordonnance sur les domaines Internet » (ODI) élaborée au cours de ces derniers mois par l’Office fédéral de la communication (OFCOM) est à l’origine de ce changement. L’OFCOM a d’ailleurs mis en ligne une page d’information à ce sujet. Le dernier mailing d’information contenait également des explications concrètes quant à la mise en œuvre de ce processus de séparation de tâches. Le Conseil fédéral prévoit l’entrée en vigueur de l’ODI le 1er janvier 2015.

La tâche de l’enregistrement et de la gestion de domaines chez Switch signifie que les 450 000 clients de Switch ont jusqu’à fin de 2015 au plus tard pour transférer un total de 1,2 million de noms de domaines vers un partenaire de Switch, comme Hostpoint, par exemple. A l’avenir, ce nouveau partenaire gèrera les noms de domaines à la place de Switch et les facturera aux clients directement.

1,2 million de domaines .ch déménagent

Transférer dès à présent les domaines vers Hostpoint !
Nous te recommandons de transférer tes noms de domaines .ch gratuitement vers Hostpoint dès à présent. Tu seras ainsi en sécurité et tu n’auras plus besoin de te préoccuper du transfert de tes domaines par la suite. Tu éviteras également avec élégance le risque de te retrouver inopinément au beau milieu de la cohue, lorsque tout le monde procèdera à son transfert vers un partenaire de Switch l’année prochaine. Et puisque Hostpoint te déduit la période déjà payée pour un transfert depuis Switch, tu ne perds pas d’argent !

Tu n’es pas client de Hostpoint ? Aucun problème, tu peux quand même transférer tes noms de domaines chez nous ! Tu profiteras immédiatement de nos services de qualité et d’une assistance hors pair.

Transfert de domaine en toute simplicité – aussi pour les nouveaux clients !
Transférer un domaine est plus simple qu’il n’y paraît. Que tu sois déjà un client Hostpoint ou non, il te suffit de quelques minutes seulement pour mettre ton nom de domaine à l’abri chez Hostpoint.

Sur notre page spécialement conçue pour le transfert, nos clients actuels et nouveaux clients peuvent transférer leurs domaines vers Hostpoint en toute simplicité et en seulement trois étapes.

Si tu es déjà client Hostpoint, tu peux également effectuer le transfert via ton Control Panel. Lorsque tu cliques sur « Domaines » dans ton Control Panel, tous les noms de domaines .ch que tu n’as pas encore transférés vers Hostpoint s’afficheront. Tu peux alors automatiquement transférer ces domaines vers Hostpoint en quelques clics seulement.

Bon à savoir : le transfert de tes noms de domaines se fait en arrière-plan et n’a aucune incidence sur tes sites Internet. Ceux-ci restent en ligne pendant le transfert et ton adresse e-mail fonctionne également en continu. En effet, Hostpoint reprend automatiquement les noms de serveurs enregistrés chez Switch.

Si tu as des questions, notre assistance te répond volontiers par téléphone, au 0844 04 04 04, ou par e-mail à support@hostpoint.ch.

1,2 million de domaines .ch déménagent. Voici comment réussir ton transfert vers Hostpoint.

Thomas Brühwiler

Thomas Brühwiler occupe le poste de Head of Communication chez Hostpoint et est également responsable des activités dans le domaine des médias sociaux. Tom tout jeune déjà, il tapait sur un Commodore 64, recopiant des pages de code Basic à partir de manuels, et finissait souvent par constater ensuite qu’une erreur s’était glissée dans l’enchevêtrement de caractères et que le programme ne fonctionnait pas. Quoi qu’il en soit, il ne peut maintenant plus se passer d’un ordinateur.

0