Et toi ? Tout le monde est d’accord sur ce point : les liens retour de qualité constituent certai-nement, tout au plus, probablement, très probablement (avis aux collaborateurs de Google : merci de cocher la bonne formule !) un facteur important, sinon décisif, pour le classement d’un site. Nous allons ici tenter de te montrer quels liens retour font de l’effet – et comment tu peux les contrôler.

Mais avant toute chose : pas touche aux fermes de liens, ni aux catapultes à liens chères ou pas chères. Elles n’apportent rien – mis à part éventuellement une sanction (sur la dernière page !). Avoir un lien pour avoir un lien : une attitude à proscrire ! Imaginons que tu tiennes un garage et que, pour améliorer ton classement dans Google, tu crées, sur le site du ga-rage, un lien vers le site Internet du club des teckels à poil dur, dont tu es vice-président. C’est peine perdue ! Tu es extrêmement actif sur Facebook, Twitter et Cie et crées un lien vers ton site In-ternet dès que tu postes quelque chose en espérant faire une ascension fulgurante dans le classement ? Nan. Malheureusement, ça n’aide pas beaucoup.

Pertinence, pertinence, pertinence
Avec Google, on en revient toujours à la même chose : l’algorithme strictement confi-dentiel regarde la pertinence. Les textes pertinents. Et les liens pertinents. Donc, puisque tu es garagiste, ce sont les liens vers des sites importants en rapport avec le commerce automobile qui t’apportent quelque chose. Vers des blogs dédiés à l’univers automobile. Vers des sites d’associations. Vers des journaux et des articles. Vers des sites de fournisseurs importants. Ou tout simplement vers des sites que tu considères toi-même pertinents dans ton domaine. Et le tour est joué ! Les points importants à prendre en compte sont la proximité thématique (voitures/réparation de voitures), la pertinence régionale (industrie/commerce de la commune de Trifouilly-les-Oies), le « PageRank » du site vers lequel le lien est créé, la fiabilité du site avec le lien, le nombre de liens, la structure « organique » du lien (qu’il n’y ait pas soudain des centaines de liens détaillés !) et la qualité du lien (l’« autorité » du site qui comporte les liens ; le lien existe déjà depuis longtemps, vient d’un portail de thèmes pertinent, se trouve dans le haut de la structure du site, etc.).

Par ailleurs, il est bien sûr important que tu aies toi-même des textes pertinents sur ton site, car qui voudrait créer un lien vers un site uniquement composé d’une adresse et de quelques mots-clés ? Rédige par exemple un article intéressant sur le changement du pot d’échappement d’une 2 CV ou un tutoriel sur les joints de culasse des véhicules des années 60… C’est ce type de contenu qui apporte des liens retour !

Fais des commentaires sur des blogs de qualité pertinents (encore ce mot !) et crée des liens vers ceux-ci en ajoutant un texte sur ton site Internet.

Google adore les liens retour

Il est bien sûr toujours important d’avoir un texte d’ancrage adapté. Saisis le mot « ici » dans Google et tu comprendras ce que je veux dire : le site d’Acrobat Reader apparaît tout en haut de la page (alors qu’il ne contient pas une seule fois le mot « ici »!) car le lien correspondant ressemble souvent à ceci : « Vous avez besoin d’Acrobat Reader pour pouvoir lire ce document. Cliquez ici pour le télécharger. » Et des mentions comme celle-ci, il existe des centaines de milliers. Tu veux faire concurrence à cela ?

Voici la leçon que nous en tirons : le lien « Pour visiter le site du garage Dupont, cliquez ici » doit être beaucoup moins bien que le lien « Cliquez ici pour visiter le site du garage Dupont. » Juste une simple remarque.

Tes liens sont-ils de qualité ? Vérifie-les !
Quels types de sites comportent un lien vers ton site Internet ? Si tu cherches à optimi-ser ton site Internet, il s’agit d’une question primordiale. Le net regorge d’outils gratuits qui peuvent t’aider. En voici une petite liste :

  • www.opensiteexplorer.org figure parmi les outils les plus populaires. Un fait particulièrement intéressant : tu peux directement comparer ton site avec ceux de tes concurrents. Tu vois alors immédiatement où tu te situes et où tu peux encore t’améliorer !
  • Un autre site utile et bien détaillé : le Site Explorer de fr.majesticseo.com, qui a la particularité de pouvoir aussi afficher l’historique des liens (liens perdus).
  • Le site www.backlinktest.com te propose une synthèse rapide des liens retour sur ton site. Très pratique : tu peux directement télécharger la synthèse dans un fichier PDF.
  • Enfin, voici un site qui ne donne pas d’informations supplémentaires mais qui permet de faire une vérification très rapide : www.european-business-connect.de/backlinkchecker.php (en allemand)

Et quelle est la qualité de tes liens retour ?
Disons-le de cette façon : les différents liens retour donnent également des résultats variables. Certains sont plus complets, d’autres plutôt rudimentaires. Certains affichent même des liens vers des sites contenant certes un mot-clé de l’URL mais n’ayant aucun lien vers ton site. Certains calculent plutôt lentement et d’autres, au contraire, sont très rapides.

Voici ce qu’on peut dire : tout lien retour possède des qualités. Aucun ne peut prétendre être complet mais ce n’est pas si important. Tous reflètent des tendances et, à partir de l’ensemble des résultats, tu peux voir si un besoin d’agir existe dans le domaine de la structure des liens. Amuse-toi bien avec ton projet SEO !

Google adore les liens retour

Sandro Bertschinger

Sandro pendant longtemps, il a trouvé les ordinateurs relativement ennuyeux. L’élément déclencheur a été une console de jeux, à savoir un Amiga 500. Avec l’arrivée d’Internet et la possibilité de créer des sites Internet «cool», le thème des ordinateurs était plutôt au cœur des préoccupations. En 2001, il a alors croisé par hasard le chemin d’une SSII.

0