Nous n’allons pas te parler du ménage de printemps chez Google ou Microsoft. Nous n’allons pas non plus aborder les opérations de nettoyage et de restructuration économiques qui permettent aux grandes entreprises de s’enrichir toujours plus et qui placent les plus petites dans l’attente d’une reprise, moyennant une indemnisation de quelques centaines de millions. Cet article porte en revanche sur la présentation sur la Toile, sur les tendances qui influencent le design et sur les idées qui seront déterminantes dans un avenir proche pour la conception des sites.

Les personnes qui ont suivi les évolutions du design de sites majeurs tels que celui du New York Times, du Tages-Anzeiger ou de Facebook peuvent déjà se faire une petite idée de ce qui nous attend.

C’est le grand ménage
On pourrait même ajouter que l’heure est au minimalisme. Des sites moins chargés, une mise en page plus aérée et de nombreux espaces blancs ou noirs. On ne cherche plus à attirer l’attention de l’internaute avec de nombreux éléments bigarrés et des animations. La stratégie adoptée actuellement consiste au contraire à le ménager. La force tranquille est le crédo du moment ! Regarde par exemple : apple.com/mac-pro/

Une plus grande lisibilité
La clarté et le principe « Form follows Function » ont toujours été en vogue dans le design des sites Web. Pourtant, un changement encore plus profond se produit ces derniers temps. L’ère de la typographie homogène, avec des polices telles que Verdana, Times et Arial, est définitivement révolue. Il existe désormais des alternatives bien plus intéressantes. Ce changement tient surtout au fait qu’un nombre croissant de designers sont convaincus de l’efficacité d’une typographie épurée avec un texte clairement lisible. Une hauteur de caractère inférieure à 16 pixels n’est plus acceptable ! Voici d’autres exemples : wedesignwise.com, tagi.ch

Plus de demi-mesures
L’image n’est pas prête de disparaître. Bien au contraire ! Elle s’affirme et occupe une place encore plus importante. Avec l’augmentation des débits sur les réseaux et l’arrivée des écrans Retina à grande résolution, de belles images et des vidéos de très bonne qualité enrichissent l’expérience de la navigation. Par conséquent, les designers Web travaillent souvent avec des images et des films (d’arrière-plan) qui occupent le plein écran. A titre d’exemple, consulte le site spotify.com

Tendance 2014 pour le Web - le grand ménage

La mise à plat
Un graphisme sans relief permet d’aller droit au but, favorise une navigation rapide, facilite l’extension des contenus, offre une grande lisibilité et est à la mode. Avec cela, on t’a tout dit ! Pourtant, une conception intégrale en 2-D reste une stratégie osée. Mais le résultat peut en valoir la chandelle, comme avec le site oak.is

Mobilisation générale
Que les fabricants de mobiles attachent une grande importance à un design adaptatif n’a rien d’étonnant. Il n’est pas surprenant non plus que les entreprises qui se limitent à investir de modiques sommes dans leur site Web tous les dix ou quinze ans ne soient pas intéressées par cette option (et que les utilisateurs de mobiles se désintéressent à leur tour de ces entreprises !). Impossible de déroger au principe d’adaptabilité. Pour cela, il ne suffit pas d’ajouter une fonction sympathique moyennant majoration des frais de conception. Regarde par exemple le site nokia.com (un site qu’on pourrait d’ailleurs utiliser pour illustrer la section sur le quadrillage ou celle sur les sites casse-tête).

L’heure est à la glisse
As-tu déjà vu un enfant qui, face à un livre, essaie d’agrandir l’image avec ses deux doigts ou de déplacer l’image avec l’index ? Non ? Eh bien cet enfant, c’est toi ! Plus le nombre d’utilisateurs d’écran tactile augmente, plus les images peuvent être déplacées non seulement avec la souris, mais aussi avec le doigt.

Des sites à rallonge
Auparavant, le mot d’ordre était : « L’internaute doit faire défiler la page le moins possible ! ». De nos jours, c’est le contraire : « Faire défiler au lieu de cliquer ! ». Le format s’allonge, parfois même à l’infini ! Ceci dit, inutile de tomber dans l’extrême comme worlds-highest-website.com/de/ (plus de 18,9 km). On peut faire plus court, par exemple dmmag.ch.

On quadrille…
Même si Apple se targue de toujours mener la danse en matière de style, Microsoft est tout aussi tendance, par exemple avec l’idée d’un quadrillage systématique pour l’interface de Windows 8. Pinterest et Tumblr font également partie des adeptes du quadrillage. L’avantage est une modalité d’extension simple, ce qui convient tout particulièrement pour les pages adaptatives. Ce choix de design est une stratégie prudente !

Les casse-tête
Les menus de navigation appartiennent au passé, surtout pour la visualisation des sites sur un appareil mobile. D’ailleurs, on peut bien s’en passer, même sur d’autres appareils. La simplicité et la lisibilité sont de toute façon la clé de la réussite, avec ou sans menu de navigation.
On pourrait bien sûr utiliser notre exemple major-tom.tv pour illustrer les différentes tendances décrites dans cette liste. En effet, si tu veux vraiment être dans le coup, tu ne devrais pas hésiter à associer plusieurs nouveautés. Si tu suis ces conseils, tu as la garantie d’arriver en tête de peloton.

Tendance 2014 pour le Web: le grand ménage!

Sandro Bertschinger

Sandro pendant longtemps, il a trouvé les ordinateurs relativement ennuyeux. L’élément déclencheur a été une console de jeux, à savoir un Amiga 500. Avec l’arrivée d’Internet et la possibilité de créer des sites Internet «cool», le thème des ordinateurs était plutôt au cœur des préoccupations. En 2001, il a alors croisé par hasard le chemin d’une SSII.

0