Ceux qui utilisent régulièrement notre Hostpoint Control Panel l’auront probablement déjà remarqué : il y a quelques jours, nous avons lancé en toute discrétion notre nouveau Control Panel. Cela t’apportera quelques innovations qui te faciliteront la vie. À l’aide de ton identifiant Hostpoint, tu pourras désormais gérer l’ensemble de tes hébergements Web avec un seul login ou créer des procurations pour d’autres détenteurs d’identifiants Hostpoint. Et tu ne donneras au mandataire que les droits dont il a réellement besoin.

Au cours des dernières années, les utilisateurs de Controls Panels sont devenus de plus en plus exigeants. Lors du lancement de la nouvelle version de notre Control Panel, nous avons accordé une grande importance non seulement à la fonctionnalité, mais aussi à une interface intuitive et auto-explicative et à la facilité d’utilisation sur les appareils mobiles. .

Avec l’identifiant Hostpoint personnel, bénéficie d’un seul et unique login
Au moment du lancement du nouveau Control Panel, nous avons également introduit l’identifiant Hostpoint personnel (Hostpoint ID), ce qui facilite de façon considérable la gestion de multiples hébergements Web. Tu gères trois comptes d’hébergement Web, quatre noms de domaine et deux boutiques en ligne ? Avec l’identifiant Hostpoint personnel, un seul login te suffit pour accéder à tous les services. En un simple clic, tu peux passer confortablement d’un compte à un autre sans devoir te déconnecter et te reconnecter avec d’autres identifiants. Rien de plus simple !

Pour obtenir ton identifiant Hostpoint personnel, connecte-toi au Control Panel à l’aide de ton ancien login, puis clique sur « Admin » en haut dans la navigation. Afin de nous assurer que l’utilisateur est réellement le propriétaire de l’hébergement Web, nous te faisons parvenir par courrier postal un code d’authentification. Mais pas de panique : en attendant que ce code arrive dans ta boîte aux lettres, tu peux continuer à te connecter au Control Panel à l’aide de ton ancien login.

Le nouveau Hostpoint Control Panel est arrivé

Une sécurité accrue pour les procurations
Tu fais également partie de ceux qui transmettent leurs identifiants de connexion au Control Panel à d’autres utilisateurs, par exemple à ton webmaster ? Ce faisant, tu donnais jusqu’alors à une tierce personne le contrôle intégral sur ton hébergement Web. Avec toutes les conséquences que cela implique.

Grâce à ton identifiant Hostpoint, cela n’est désormais plus nécessaire. Au contraire : à partir de maintenant, c’est toi qui décides à qui tu octroies une procuration et quelles fonctionnalités le mandataire est autorisé à exécuter, tout cela sans divulguer tes données de connexion personnelles.

L’avantage ? Tu n’as plus jamais besoin de confier tes données de connexion personnelles à quelqu’un d’autre. En même temps, tu as la garantie que le mandataire ne peut effectuer que les actions pour lesquelles tu lui as accordé une autorisation. Et si un jour tu veux lui retirer la procuration, tu pourras le faire en un simple clic.

Tout ce dont tu as besoin est l’identifiant Hostpoint de la personne que tu souhaites mandater. Si cette personne n’est pas un client Hostpoint, mais par exemple ton webmaster, il ou elle pourra créer son propre identifiant Hostpoint ici.

Connecte-toi au nouveau Control Panel pour explorer les nombreuses nouvelles fonctionnalités. Tu trouveras également des informations sur l’identifiant Hostpoint dans notre centre d’assistance. En cas de questions, nous sommes à ta disposition par téléphone (0844 04 04 04) ou par e-mail (support@hostpoint.ch).

Le nouveau Hostpoint Control Panel est arrivé!

Thomas Brühwiler

Thomas Brühwiler occupe le poste de Head of Communication chez Hostpoint et est également responsable des activités dans le domaine des médias sociaux. Tom tout jeune déjà, il tapait sur un Commodore 64, recopiant des pages de code Basic à partir de manuels, et finissait souvent par constater ensuite qu’une erreur s’était glissée dans l’enchevêtrement de caractères et que le programme ne fonctionnait pas. Quoi qu’il en soit, il ne peut maintenant plus se passer d’un ordinateur.

0