Soyons honnêtes : combien de mots de passe différents utilises-tu actuellement – pour Facebook, ta banque, ta messagerie, ton hébergeur Web, etc. ? Un pour chaque compte ? Tu les as notés sur des tas de bouts de papier que tu gardes toujours sur toi parce que c’est si pratique?

C’est vrai, les mots de passe sont souvent le seul mécanisme de protection des données privées. Mais ce que l’on appelle protection est souvent tout sauf cela. Car les mots de passe tels que 12345678, le nom de ta petite amie, de ton chien ou de la voiture garée devant chez toi sont vraiment trop faciles à décrypter.

Combinaisons aléatoires ou mots existants
Certains disent qu’il n’existe qu’une seule possibilité pour obtenir des mots de passe sûrs : utiliser une combinaison tout à fait aléatoire, comme par exemple qR?y!fO%82&. Et surtout, surtout pas un mot existant ! Mais essaie donc de retenir 20 mots de passe de ce genre. Est-ce que c’était un O ou un zéro au milieu ? Et maintenant, essaie de les saisir sans faute de frappe ! C’est impossible ! Il faut donc les noter. Et les ranger dans un lieu où tu es sûr de retrouver la liste (comme toute autre personne qui la chercherait). Et voilà comment « sûr » devient « assez risqué » et « impossible à deviner » devient « facile à recopier ».

Ton mot de passe est complexe et sûr – mais tu l’as encore oublié?
shadow

Presque comme un vrai mot…
Voici peut-être la solution : un mot ou une phrase que l’on est en principe capable de mémoriser mais dans lequel ou laquelle on remplace certains caractères par des caractères similaires. Par exemple ght8CD%CHF7am$1: Bien sûr, c’est un superbe mot de passe. Et plutôt complexe en plus. Probablement même facile à retenir ! Mais il comporte aussi quelques obstacles. Est-ce qu’il s’agissait de CD ou de DVD ? Et combien j’en ai achetés ? Quels caractères j’avais remplacés ? Le % ? J’avais écrit CHF ou francs ? A moins que ce n’étaient des $ ? Et quels caractères j’avais mis à la fin ?

Long, facile et logique
Désormais, les mathématiciens ont trouvé une nouvelle façon de créer des mots de passe sécurisés. Le secret réside dans la longueur. Comment ça marche ? Imagine quatre mots tout à fait ordinaires et complètement aléatoires. Et voilà un mot de passe quasiment impossible à décrypter. Par exemple : ouipandadesvêtements. Tu te demandes comment le mémoriser ? Imagine une image. Crée une petite histoire. Par exemple, un panda met sa tête dans le container où tu déposes tes vieux vêtements et s’exclame : « Des vêtements ! » Ton commentaire : oui, panda ! Des vêtements !
Tu peux omettre les signes de ponctuation et écrire tout attaché. On parie que tu connais déjà le mot de passe par cœur !?

Encore quelques règles
Voici des règles générales : change régulièrement tes mots de passe. Ne les enregistre jamais sur ton disque dur sans les crypter. N’utilise pas le même mot de passe pour tous tes comptes. Ne donne jamais tes mots de passe à d’autres personnes.

Et prends quand même la vie du bon côté sans te la rendre trop compliquée !

Ton mot de passe est complexe et sûr – mais tu l’as encore oublié?

Elias Wittwer

Eilas Wittwer est responsable du développement et principal interlocuteur lorsqu’il s’agit de nouvelles fonctionnalités pour le Control Panel chez Hostpoint. Il ayant grandi entouré d’ordinateurs, il se décrit comme un «Digital Native». Aujourd’hui, il ne peut quasiment plus se passer d’outils de communication mobile. Son plus vieil ordinateur, un Wang Writer, servait seulement d’éditeur de texte et de tableur. Ses premiers pas dans le développement de logiciels consistaient à programmer des jeux simples en BASIC. Pendant les premières années d’Internet, il créait ensuite des sites Internet en HTML rudimentaire, qu’il remplissait avec de nombreuses images.

0