La manière la plus rapide et la plus simple de créer des sites Internet est bien entendu à l’aide de SITES, notre système modulaire de conception de sites Internet professionnels. Si vous souhaitez néanmoins programmer vous-même votre site Internet ou modifier le code source, il vous faut un éditeur HTML.

En principe, vous pouvez rédiger des codes source avec n’importe quel éditeur de texte, par exemple Microsoft Editor (Windows), TextEdit (Mac OS X) ou ed (Unix), et n’importe quel programme de traitement de texte compatible avec le HTML. Cela n’est cependant recommandé qu’aux personnes qui parlent couramment le langage hypertexte ou HTML («Hypertext Markup Language»).

Il existe pour cela des éditeurs HTML que l’on peut subdiviser en deux catégories: les programmes de type textuel et les éditeurs «WYSIWYG». Les deux systèmes permettent d’éditer directement des codes source, mais la technologie WYSIWYG («What You See Is What You Get») permet en outre de visualiser immédiatement un aperçu de votre site Internet dans votre navigateur. Presque tous les éditeurs fonctionnent non seulement avec le HTML, mais aussi avec le langage de script PHP et le langage de formatage CSS. Qu’ils soient de type textuel ou WYSIWYG, de nombreux éditeurs font apparaître les tags et la syntaxe en couleur; les meilleurs complètent même automatiquement les tags.

Editeurs HTML pour programmeurs chevronnés

Les éditeurs HTML sont légion. Les meilleurs coûtent quelques centaines de francs. Il existe cependant des éditeurs gratuits qui s’avèrent très efficaces. Vous pouvez tester par exemple Arachnophilia, Bluefish ou BlueGriffon. Les deux premiers éditeurs sont de type textuel et le troisième est un éditeur WYSIWYG. Ces trois éditeurs fonctionnent sous Windows, Mac OS X et Linux.

Connaissez-vous d’autres éditeurs HTML valables? Nous serions heureux de recevoir des conseils dans les commentaires!

Editeurs HTML pour programmeurs chevronnés

Sandro Bertschinger

Sandro pendant longtemps, il a trouvé les ordinateurs relativement ennuyeux. L’élément déclencheur a été une console de jeux, à savoir un Amiga 500. Avec l’arrivée d’Internet et la possibilité de créer des sites Internet «cool», le thème des ordinateurs était plutôt au cœur des préoccupations. En 2001, il a alors croisé par hasard le chemin d’une SSII.

0