Ce n’était plus arrivé depuis le jubilé de 1996: l’OpenAir de Saint-Gall affiche entièrement complet. En tant que partenaire officiel du festival OpenAir pour l’hébergement Web, nous sommes d’autant plus assaillis par des fans invétérés à la recherche de tickets.

En effet, nous en avons: 2 x 2 pass de quatre jours pour le spectacle qui affiche complet au Sittertobel à Saint-Gall. Que faut-il pour en gagner? Un peu de voix, un caméscope et beaucoup de chance!

Donne un peu de la voix!
Le programme de cette édition de l’OpenAir de Saint-Gall vaut la peine d’être vu. Cette année, c’est un véritable exploit: toutes les places sont déjà épuisées. Mais nous avons encore une solution de secours pour les fans invétérés:

Les véritables fans de l’OpenAir sont habitués à la boue, à la chaleur torride et aux nuits courtes. Mais pour obtenir une place pour l’OpenAir à Saint-Gall bien que le spectacle affiche complet, il va falloir faire un effort et donner de la voix: l’une des activités incontournables de l’OpenAir consiste à faire du bruit et à chanter. C’est pourquoi nous voulons te voir chanter!

Chante pour assister à l’OpenAir à Saint-Gall

C’est très simple

  1. Munis-toi d’un caméscope, d’un mobile ou d’une webcam et chante-nous ton morceau préféré,
  2. télécharge la vidéo sur YouTube
  3. copie le lien de la vidéo dans les commentaires et/ou sur notre page Facebook.

Déroulement*

  1. Tu as jusqu’au lundi 25 juin 2012 à 15h pour nous présenter ta vidéo.
  2. Nos Hostpoint-Girls éliront ensuite leurs vidéos préférées ainsi que les deux gagnant(e)s.
  3. Nous contacterons les gagnants par e-mail pour leur demander leur adresse postale et nous leur enverrons les tickets à temps pour le début de l’OpenAir.

*) La voie juridique est exclue. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Le prix ne peut être décerné que sous forme de tickets et ne peut donner lieu à aucun échange, paiement en espèces, etc.

Chante pour assister à l’OpenAir à Saint-Gall!

Thomas Brühwiler

Thomas Brühwiler occupe le poste de Head of Communication chez Hostpoint et est également responsable des activités dans le domaine des médias sociaux. Tom tout jeune déjà, il tapait sur un Commodore 64, recopiant des pages de code Basic à partir de manuels, et finissait souvent par constater ensuite qu’une erreur s’était glissée dans l’enchevêtrement de caractères et que le programme ne fonctionnait pas. Quoi qu’il en soit, il ne peut maintenant plus se passer d’un ordinateur.

0